Le Festival


Éditos


VALÉRIE PÉCRESSE & AGNÈS EVREN

PNG - 178.9 ko
PNG - 202.6 ko

Première métropole culturelle d’Europe, la Région Ile-de-France réaffirme sans cesse son soutien à la création artistique et l’émergence de nouveaux talents, notamment dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel.
A travers ses différentes aides, la Région intervient dans tous les domaines de ce secteur : aide à la production de longs métrages cinématographiques, de programmes audiovisuels et de courts métrages, aide après réalisation, soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques, aide à la rénovation et à l’équipement en numérique des salles de cinéma, dispositifs d’éducation à l’image dont « Lycéens et apprentis au cinéma » et aide à l’écriture scénaristique.

En soutenant notamment de jeunes auteurs à développer leurs projets de courts métrages, en organisant une compétition à l’échelle régionale mais aussi des interventions en milieu scolaire et des rencontres professionnelles permettant de favoriser les liens entre producteurs et jeunes réalisateurs, les missions du Festival Paris Courts Devant Ile-de-France coïncident avec la politique culturelle régionale : inclusion, itinérance et création. Nous avons en effet la conviction que la culture doit être accessible à tous et dans tous les territoires, et que la création audiovisuelle et cinématographique est au cœur de la culture d’aujourd’hui.

Nous vous souhaitons 6 jours passionnés et passionnant, riches en rencontres et en découvertes. Bon festival à tous !

Valérie Pécresse
Présidente du Conseil Régional d’Île-de-France
Agnès Evren
Vice-présidente chargée de l’Education et de la Culture


BNF

Si la Bibliothèque nationale de France accueille « Paris Courts Devant », c’est qu’elle est aussi un lieu dédié aux images en mouvement.

Depuis 1975, son département de l’Audiovisuel, chargé du dépôt légal, collecte toutes les vidéos qui connaissent une diffusion publique. Il leur assure ainsi une conservation pérenne. De nombreux fonds contemporains conservés à la BnF dans d’autres départements (manuscrits, arts du spectacle…) comportent aussi des archives audiovisuelles. Celles-ci sont numérisées et ainsi rendues à nouveau accessibles et exploitables.

Les chercheurs et les professionnels peuvent retrouver au département de l’Audiovisuel des œuvres qui ont disparu de la circulation et, à partir de là, envisager de les faire redécouvrir à un large public.

Partager les perles de ses collections, c’est aussi ce à quoi travaille la BnF en les donnant à voir sur grand écran, chaque mois, dans le cadre du cycle « Cinéma de midi ».

Enfin, dans sa salle de consultation ouverte à tous (salle A du site François-Mitterrand), le département de l’Audiovisuel de la BnF permet de voir et de revoir à la demande, sur poste individuel, dans un confortable fauteuil, près de 10 000 œuvres du cinéma d’hier et d’aujourd’hui.

N’hésitez pas à en franchir le seuil, avant ou après votre séance !


NICOLE DA COSTA

JPEG - 77.5 ko

La 13e édition de Paris Courts Devant sera à nouveau en cette fin d’année l’occasion de célébrer le court métrage.
Donner à voir au plus large public possible l’indispensable espace de création cinématographique qu’est le court métrage, faire éclore de nouveaux talent, c’est ce que la riche sélection du festival permettra cette fois encore.

En ce sens, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) d’Ile-de-France, qui encourage ce type de dynamique, est toujours très fière d’accompagner “Ça Tourne en Ile-de-France”, opération qui donne l’opportunité de s’exprimer aux talents dans chaque département de la région Ile-de-France, de rencontrer un public et également d’autres professionnels sur les territoires.

La DRAC Ile-de-France soutient chaque année le court métrage, de sa création, à travers l’aide à la Maison du Film et à d’autres structures professionnelles actives dans la promotion du film court, à sa diffusion dans les salles de cinéma, à travers son soutien aux festivals et aux salles art et essai, qui oeuvrent avec passion et conviction pour faire circuler et montrer ces films inventifs et d’une grande diversité culturelle.

Paris Courts Devant nous rappelle chaque année combien sont précieux et nécessaires ces temps de découverte et d’échanges : merci à tous ceux qui font de cette semaine une grande fête du court-métrage en Ile-de-France, et en premier lieu à l’équipe du festival.

Je souhaite à toutes et tous une très belle et stimulante édition de Paris Courts Devant.

Nicole da Costa
Directrice régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France


RÉMI BERNARD

JPEG - 1.6 Mo

Qui a besoin du court métrage ?

Dans la liste des besoins fondamentaux de l’humanité, de ceux dont personne ne conteste la légitimité, le cinéma de court métrage arrive probablement assez loin dans le palmarès.

Pourtant !... Regarder, ressentir, observer le monde, se mettre à la place de l’autre et imaginer tous les points de vue de tous les humains. Dire le monde comme il est, l’enchanter, le caresser, le bousculer, le hurler, le pousser dans ses retranchements… L’essence même de tout regard. Une société qui ne célèbre pas sa manière d’être au monde est vouée à l’errance ; c’est toujours à travers le récit qu’on apprend de ses erreurs.

De cette solide intuition au plus profond de l’inconscient vient peut-être la force de se lever un beau matin et de dire : je veux filmer, je dois filmer, viens avec moi, je vais filmer… et le faire !

Encourager ces premiers pas, mettre en lumière ces premières oeuvres, leur bâtir de vibrants espaces éphémères, accompagner leurs auteurs dans les broussailles des débuts de carrière et de l’entrée « en cinéma »…

Voilà, encore et toujours l’ambition de Paris Courts Devant. Courts métrages, scénarios, musiques, séries, films en réalité virtuelle, comédiens, projets en cours de toutes sortes… c’est toujours ce regard, cette énergie et le récit qu’en tirent les auteurs qui en seront l’essence.

C’est ça, toutes ces étincelles venues du monde entier, à Paris et dans toute l’Ile-de-France, que, dans ce magnifique temple du savoir qu’est la BnF, toute l’équipe de Paris Courts Devant s’obstine à faire vivre, coûte que coûte, cette année encore !

Belles découvertes, et bon festival !...

Rémi Bernard, Délégué Général Paris Courts Devant


La Compétition


Les Événements


Les Rencontres PRO