Éditos


RÉMI BERNARD
DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE PARIS COURTS DEVANT

PNG - 63.7 ko

Après presque deux ans d’absence et tant d’incertitudes, que d’émotion et de plaisir que de rouvrir cette quatorzième édition si inespérée ! Si risquée aussi !

Parce que rien n’est moins simple que de renaître !...
Rouvrir, rattaquer, rinventer, raviver, rerire, raimer, avec la même exigence, la même gourmandise, la même passion... et si peu de moyens !

Quelle joie, pourtant, partagée par toute l’équipe, d’inventer cette nouvelle “rencontre des cinémas émergents”, d’accueillir pour la mettre en lumière toute la vitalité, tous les artisans de ce “jeune” cinéma qui cherche, qui se cherche et qui s’impose avec le courage de l’obstination, la force des fragiles, l’évidence de ceux qui doutent, sans se décourager devant l’insurmontable.

C’est qu’il faut l’avoir dans la peau, le cinéma, pour continuer d’espérer, pour continuer d’avancer, pour continuer de produire, de réaliser, de faire de grands films, courts ou longs, la force n’étant évidemment pas une question de durée.

Pour cette renaissance, nous faisons plus que jamais la part belle à ceux qui font. Ceux qui écrivent, qui réalisent, qui jouent, qui produisent, qui encouragent...

Faites qu’ils se rencontrent, qu’ils se sentent chez eux à Paris Courts Devant ! Venez découvrir leurs œuvres et partager ces merveilleux moments avec eux.


BAYA KASMI & MICHEL LECLERC
PRÉSIDENTS DE L’ASSOCIATION COURTS DEVANT

PNG - 119.1 ko

Lorsque Nathalie Kouper, Rémi Bernard et Corinne Bernard... (attention !... les amoureux ne sont pas ceux que l’on croit...) nous ont demandé de devenir les parrains de la renaissance du festival Paris Courts Devant, on a sauté de joie dans une farandole exubérante.

Parce que c’est beau d’accompagner une renaissance, beau comme un film hollywoodien : le héros au tapis se relève, blessé, meurtri, mais devient au final encore plus fort et pète la gueule aux méchants.

Ce festival, nous l’aimons depuis longtemps, pour avoir été juré et président du jury, pour avoir fréquenté les salles et vu les films.

De ce festival, nous en aimons l’esprit, c’est-à-dire celui de Nathalie, Rémi et Corinne. Leur désir de défendre un cinéma accessible et ouvert à tous, à tous les genres, ce qui n’empêche nullement l’exigence artistique.

Ce festival, c’est la rencontre, le plaisir de l’échange, sans chichi, sans plan de carrière, juste la rencontre.

Bien sûr, et c’est un lieu commun de le dire, nous venons tous les deux du court métrage, et le temps où nous en faisions a été pour nous une période d’apprentissage indispensable, et s’il n’y avait pas eu des spectateurs pour remarquer nos courts métrages, nous n’aurions jamais pu faire de longs… c’est pour cela que l’idée, pour cette édition, d’associer aux programmes de courts métrages des projets de premiers longs métrages est une idée forte. Car tout est lié dans le cinéma français, c’est ce qui en fait sa force et sa diversité.

Donc voilà, en résumé, on est contents d’être parrains… (on doit s’arrêter car on doit pas faire plus de 1500 signes !)


DJAMEL BENSALAH
CINÉMA 7 BATIGNOLLES

PNG - 55.8 ko

Pour sa 14ème édition, le Festival Paris Courts Devant a choisi de faire escale au Cinéma 7 Batignolles et nous sommes fiers de participer à cette nouvelle aventure cinématographique. En mars 2019, nous avons eu le plaisir de recevoir l’équipe de Paris Courts Devant lors de la Fête du court métrage. Forte de son succès, l’idée de poursuivre cette belle collaboration s’est imposée comme une évidence.

Alors que le Cinéma 7 Batignolles s’apprête à souffler sa première bougie, nous accueillons comme un cadeau cette nouvelle édition du Festival Paris Courts Devant qui depuis sa création en 2004, brille par son exigence, ses rencontres pimentées et sa programmation de qualité.

Cette année, le festival propose une nouvelle formule laissant plus d’espace aux rencontres, celles qui créent des connexions entre les auteurs, les comédiens, les réalisateurs, les techniciens et qui jettent des passerelles vers le public, le long métrage de fiction ou d’animation.

Dans nos salles conçues pour les amoureux du cinéma et dotées des meilleures technologies, dans notre espace de restauration pensé comme une agora culturelle, nous serons heureux de mettre en lumière la vitalité de nos jeunes talents et d’accompagner la création dans sa plus grande diversité.

Du 6 au 10 novembre 2019, le cinéma 7 Batignolles braquera les projecteurs vers les forces vives du cinéma d’aujourd’hui et de demain sous le regard bienveillant de Michel Leclerc et de Baya Kasmi, co-présidents de l’association Courts Devant. Cette nouvelle édition s’annonce lumineuse avec des grandes réalisations, des belles rencontres, des tables rondes et des grands temps forts comme la projection en avant-première de 4 premiers longs métrages dont Les Misérables de Ladj Ly, le film événement ayant reçu le Prix du Jury au dernier Festival de Cannes et qui représentera la France aux Oscars.

Avec un tel programme et une si belle équipe pour l’animer, nous allons vivre des journées riches en émotion. Convaincus que cette 14ème édition tiendra ses promesses, nous sommes impatients de vous accueillir encore plus nombreux cette année.


VALÉRIE PÉCRESSE & FLORENCE PORTELLI
PRÉSIDENTE DE LA RÉGION ILE−DE−FRANCE, & VICE−PRÉSIDENTE CHARGÉE DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DE LA CRÉATION

PNG - 98.1 ko

Le festival Paris Courts Devant croise deux enjeux essentiels à nos yeux : le soutien au cinéma et l’aide à l’émergence artistique. Nous sommes donc très heureuses de lui renouveler le soutien de la Région Ile-de-France.

En recevant en juillet dernier les lauréats de la deuxième promotion de FoRTE (Fonds Régional des Talents Émergents), nous avons observé combien la jeune création cinématographique y était représentée, et la place croissante qu’y occupent les femmes. Nous nous en réjouissons.

Nous saluons la qualité de la sélection de Paris Courts Devant, avec notamment Plein Ouest d’Alice Douard dans la section « Petits Courts Devant », qui a reçu une Aide régionale à l’après-réalisation, ou encore Les Misérables de Ladj Ly que la Région a soutenu au titre de son Fonds de soutien au cinéma et à l’audiovisuel.

Il faut rendre hommage, pour son travail et son enthousiasme, à l’Association Paris Courts Devant, en particulier ses deux co-présidents Michel Leclerc et Baya Kasmi, et son délégué général, Rémi Bernard, qui avec leur équipe, ont réussi à impulser l’élan nécessaire pour faire renaître le festival.

Nos remerciements aussi au nouveau cinéma Les 7 Batignolles, qui accueille la manifestation. La Région se réjouit d’avoir apporté son aide à la création de ce cinéma qui participe à la revitalisation culturelle du Nord-Est parisien.

Bon festival à toutes et tous !


#jadopteunpiment


UNE M1NUTE POUR LA CULTURE !
★ Le discours de la cérémonie de clôture du festival 2017 ★

Cliquez sur l'image, regardez, écoutez, commentez, partagez


Dans le contexte actuel, véritablement alarmant, de raréfaction des financements publics et privés pour les associations ou les entreprises culturelles indépendantes, adopter un piment aujourd'hui,
c'est soutenir le festival, et agir pour défendre :


★ Un espace de visibilité essentiel pour le court métrage dans la capitale
★ La présence, la pluralité et la diversité du jeune cinéma international à Paris
★ Un regard exigeant, bienveillant et pragmatique au service des auteurs
★ Un travail de fond sur la découverte de tous les jeunes talents de cinéma
★ Un espace de veille créatif sur la constante évolution de tous les formats courts
★ Le dévouement, la passion et le professionnalisme d'une équipe chaleureuse

Comment adopter un piment ?
En adhérant et/ou en faisant un don
à l'Association Courts Devant


j'adopte un piment


Infos pratiques


Les Courts Métrages


Jurys


Les Évènements