Editos


RÉMI BERNARD
DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE PARIS COURTS DEVANT

JPEG - 476.7 ko

Que dire… ? À l’heure où j’écris ces lignes, la culture, et donc le cinéma, et donc les cinémas émergents dont le court métrage est un rouage essentiel, n’ont plus d’autre horizon que la diffusion en ligne. La chimie collective des émotions en salle n’opère plus. Cette expérience émotionnelle, sensorielle, de pensée et de construction collectives est ce qui forge l’essentiel de l’humain, de la culture, de l’invisible cohésion qui nous est si nécessaire.

Comme disait Churchill, alors que la guerre faisait rage et à qui l’on proposait de prendre sur le budget de la culture pour alimenter celui des armées : « Mais alors, pour quoi nous battons-nous ? »

Nous nous battons pour ça : pour mettre sur le devant de la scène ceux qui cherchent, qui se frottent aux inconforts des incertitudes, qui, leurs émotions, leurs esprits et leur savoir-faire de raconteuses et de raconteurs en main, tâchent de partager leur vision du monde, de faire progresser le regard, le dépoussiérer, l’affûter, le secouer, l’enivrer.

Pour continuer d’en témoigner, d’encourager les artisans en les rendant visibles, nous avons dû nous aussi inventer des formes. Pour garder aussi, cette envie d’être ensemble, de partager nos aventures, nos avatars, notre petite cuisine quotidienne de gens d’images et d’émotions.

Après beaucoup d’autres festivals touchés par la pandémie, dont certains ont eu moins de chance que nous, voilà que s’ouvre, enfin, la 15ème édition de Paris Courts Devant dans une forme totalement inédite. Nous l’espérons ouverte, chaleureuse envers et contre tout, fidèle aux merveilleuses énergies qui se sont rassemblées pour la réaliser et aux nouvelles initiatives que, nous l’espérons de tout cœur, vous serez heureux d’y découvrir…

Partez à l’aventure, goûtez, faites savoir et partagez sans modération, depuis chez vous mais à travers le vaste monde... !


VALÉRIE PÉCRESSE & FLORENCE PORTELLI
PRÉSIDENTE DE LA RÉGION ILE−DE−FRANCE, & VICE−PRÉSIDENTE CHARGÉE DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DE LA CRÉATION

PNG - 98.1 ko

Nous nous réjouissions en 2019 de la renaissance du festival Paris Courts Devant qui, après deux ans d’absence, reprenait avec une passion intacte et une exigence renouvelée. C’est qu’il « faut l’avoir dans la peau le cinéma pour continuer à avancer », nous disait alors Rémy Bernard, délégué général du Festival, que nous tenons à saluer avec toute son équipe.

Une année a passé, marquée par une crise sanitaire aux conséquences dévastatrices sur l’économie du secteur cinématographique, et le festival reste debout, prêt à retrouver ses spectateurs qui eux aussi l’ont dans la peau ce cinéma.

À la Région Île-de-France, nous demeurons aussi aux côtés de Paris Courts Devant et sommes fières d’apporter notre soutien à ceux qui font, qui produisent, qui créent. Parce que nous avons la conviction que la Culture est encore plus nécessaire dans cette crise et qu’elle doit plus que jamais être soutenue.

C’est aussi pourquoi la Région maintient la totalité de ses dispositifs de soutien au cinéma et à l’audiovisuel, à toutes les étapes de la création et de la diffusion : aide à la production, aide après réalisation, aide à l’écriture de scénario, soutien aux manifestations et réseaux cinématographiques, aide à la rénovation et à l’équipement des salles indépendantes, aide à la jeune création avec le Fonds Régional des Talents Emergents (FoRTE), aide à l’éducation artistique et culturelle et aides exceptionnelles urgence Covid-19 pour aider les salles indépendantes à compenser une partie de leurs pertes et à équiper leurs espaces afin d’assurer la protection des employés et des spectateurs.

Nous souhaitons à toutes et à tous un bon festival. Place aux courts métrages, place à la jeune création !


Infos pratiques