Editos et Jurys


Les éditos


Julie Gayet

JPEG - 619.3 ko

Un bon scénario se décèle souvent dès les premières lignes, tout comme un bon film dès les premières images. Dès qu’on y entre, on se sent tout de suite chez soi, et paradoxalement, on y découvre au fur et à mesure toute la force et la richesse d’un autre monde.
Et c’est ça que j’ai tout de suite ressenti quand j’ai participé au Jury de Paris Courts Devant il y a deux ans. J’ai tout de suite plongé dans le premier film selectionné, aimé tous les films de la sélection, et toutes les sélections après, et toute l’équipe et les petites mains derrière, et les rencontres, les échanges. Je me suis sentie chez moi.
Et c’est pour ça que j’accompagne le Festival depuis.
Le cinéma a un besoin vital de talents émergents, et les talents émergents ont un besoin vital d’être vus, de se frotter au public, de confronter leurs aspirations, leurs envies, leurs mondes.
Ils ont besoin de festivals aux yeux ouverts qui les repèrent, ils ont besoin de bonnes conditions de projection, ils ont besoin d’avoir des aides, des guides, de rencontrer des producteurs, des acteurs, des journalistes…
L’espace d’un festival doit être l’endroit par excellence où l’on trouve tout ça.
C’est ce que nous nous employons à faire à Paris Courts Devant. Un festival où, dans une ambiance chaleureuse et festive, on n’oublie rien ni personne.
Ni la force d’une programmation, ni la qualité technique des projections, ni ceux qui font les films, ni ceux qui les rendent possibles, et encore moins ceux qui viennent goûter au plaisir infini de la découverte.
Bonnes découvertes et bon festival. •

Photo © Astrid Jamois


Julien Dray

JPEG - 1.9 Mo

Le court métrage est important. Dans le 7ème Art, il est ce battement qui fait vivre le cinéma au rythme de notre monde, au rythme de notre temps. Vecteur de créativité, d’imagination, d’ouverture et de démocratisation culturelle, le court métrage méritait un festival de la qualité de Paris Courts Devant. Cette neuvième édition, par la qualité de sa programmation, par la diversité de ses inspirations, contribue à renforcer une forme
de création prometteuse.
La variété des sélections permet d’avoir une vision d’ensemble de la production cinématographique.
Ouverture sur le cinéma d’animation, nouveaux talents, productions atypiques, voire transgressives, international, documentaires et courts métrages pour les plus jeunes : tous les styles sont là !
A travers ce festival, ce sont aussi les grandes évolutions du cinéma français que l’on décèle.
Son lien avec la société, avec notre imaginaire, avec les rêves et les espoirs du pays est bénéfique pour tous.
L’invitation faite à l’Allemagne est l’occasion de (re)découvrir le cinéma du pays de Murnau, Fritz Lang et Thomas Arslan, un cinéma digne du plus grand intérêt. Comme les autres cinémas européens, le cinéma allemand change, s’adapte et dit aussi une vérité de l’Europe que l’on entend trop peu : celle de ses créateurs, de sa jeunesse et de ses peuples.
Pour la Région Ile-de-France, fermement engagée en faveur du secteur cinématographique, il est presque évident de s’engager aux côtés de Paris Courts
Devant. Bonne édition 2013 ! •


Rémi Bernard

JPEG - 1.6 Mo

Pour faire un court métrage, il faut quoi ? Une caméra, de la lumière, des techniciens, du son ? Quoi d’autre ? Un scénario, des acteurs, des costumes, des décors, de la musique ? Des ordinateurs, des effets spéciaux, des 3D-istes, des 2D-istes ? Des partenaires, des institutions, des dossiers, des subventions, de l’argent, des sandwiches ? Bien entendu il faut tout ça, et même plus encore…
Mais tout ça ne serait rien sans le moteur.
Sans l’envie, le rêve, la passion ?… Et même sans tous les autres moteurs, parfois moins avouables… L’ego, l’ambition, les paillettes… Et encore aussi sans quelques gros mots aujourd’hui imprononçables tels que “talent”, “amour”, “déraison” !
C’est à cet endroit-là que, comme n’importe quel autre art, le cinéma, et a fortiori le court métrage, reste rétif à toute analyse, à toute quantification et à toute statistique. Sauf celle de faire le constat qu’il veut vivre, et qu’il vit, pas toujours bien certes, mais partout. Envers et contre tout.
C’est cette source vive, ce jaillissement désordonné et talentueux, en France et à travers le monde, que nous nous employons à révéler, à accompagner, et à faire découvrir.
Dans cette modeste ambition, en plus des fidèles, beaucoup de nouveaux amis et partenaires ont rejoint le festival cette année. Grâce à eux tous, que nous remercions chaleureusement, et grâce à une équipe formidablement dévouée, nous avons mis les bouchées doubles : plus de séances, plus de films, plus de convivialité, plus d’événements et de rencontres…
Paris Courts Devant se veut plus que jamais un lieu de découvertes, de croisements de projets et de talents, d’éclosion de tous les cinémas.
Bon festival, et au plaisir de se croiser dans les salles… •


Arnaud Boufassa

JPEG - 2.7 Mo

Et de 9 ! C’est toujours une joie sans cesse renouvelée que de pouvoir accueillir, une nouvelle fois, le Festival Paris Courts Devant.
Lorsqu’on connaît les difficultés qu’il y a à organiser un festival, qui plus est de courts métrages et de cette qualité, on ne peut que le soutenir et se féliciter d’accueillir une équipe aussi passionnée et déterminée à faire aboutir un tel projet.
Au fil des années, vous êtes de plus en plus nombreux à vous déplacer pour ce rendez-vous qui compte désormais dans le milieu du court métrage.
Et une fois de plus, à travers une programmation particulièrement riche, nous allons nous rencontrer et découvrir les productions inédites de nouveaux talents, qui illustrent toute la créativité et le dynamisme que permet ce type de format.
Rire, pleurer, s’interroger, apprendre, sont autant d’émotions et de bons moments que je nous souhaite de partager, ensemble, au Cinéma des Cinéastes.
Mais faisons court : soyez les bienvenus et bon festival à tous ! •




Les Jurys


Le président du jury

Michel Leclerc

JPEG - 88 ko

Scénariste réalisateur, auteur de chansons et co-créateur de Télébocal, Michel Leclerc a réalisé une dizaine de courts-métrages et un documentaire avant de passer au long métrage.
Il écrit pour le cinéma (« La Tête de Maman » co-écrit avec Carine Tardieu) et la télévision, notamment « Âge sensible » série dont il est l’un des créateurs.
Après « J’invente rien » en 2006, il réalise « Le Nom des gens », long métrage aux deux Césars en 2010, avec Sara Forestier et Jacques Gamblin, qui le fait connaître du grand public. Puis vient « Télégaucho » en 2012.
Son prochain film sera l’adaptation de « La Vie très privée de Monsieur Sim » de Jonathan Coe.


Le jury officiel

Constance dollé

JPEG - 199.4 ko

Constance Dollé alterne avec talent cinéma, théâtre et télévision, et s’illustre notamment dans les séries « Un village français » et « Les Revenants ».
Au cinéma, elle a notamment tourné avec Gérard Jugnot, André Téchiné et Xabi Molia. Après son premier court métrage en tant que réalisatrice : « Femme de personne », elle revient vers le théâtre.
On la verra à l’automne dans le film « Nos héros sont morts ce soir », sélectionné au dernier festival de Cannes.
 
 
 
 
 
 


Xabi Molia

JPEG - 42.9 ko

Xabi Molia, 35 ans, entre en littérature à 22 ans avec « Fourbi », aux éditions Gallimard. Après des études de lettres à l’ENS, il poursuit sa carrière de romancier et entreprend de réaliser ses premiers courts métrages. En 2010, sort son premier long métrage, « 8 fois debout », avec Julie Gayet et Denis Podalydès, comédien qu’il retrouve ensuite pour « Les Conquérants », en salle à l’automne 2013.
Xabi vit à Paris, où il partage son temps entre la réalisation et l’écriture.
 
 
 
 
 


Eric Garandeau

JPEG - 1 Mo

Inspecteur général des finances, Eric Garandeau a travaillé avec le Président de France Télévisions avant d’être conseiller de Jean-Jacques Aillagon, Ministre de la culture et de la communication en 2002. Directeur juridique et financier du CNC en 2004, il en devient Président entre 2011 et juillet 2013. De 2007 à 2010, il est conseiller du Président de la République pour la culture et la communication.
Eric Garandeau est aussi Président de l’orchestre symphonique "Les Dissonances",
cofondé avec le violoniste David Grimal en 2004.
 
 
 
 
 


Corinne Bernard

JPEG - 30.1 ko

D’abord attachée de presse, puis régisseuse, assistante à la mise en scène, comédienne et auteure pour le théâtre et le cinéma, après avoir assisté Paul Tabet pendant quinze ans, elle lui succède en 2005 à la tête de l’Association Beaumarchais – SACD.
L’association soutient les auteurs, les producteurs audacieux, les festivals, les théâtres sur tous les fronts : théâtre, opéra, danse, cinéma, télévision, animation, radio, cirque, arts de la rue.
 
 
 
 
 


Georges Tzanos

JPEG - 382.9 ko

Administrateur délégué à l’animation au sein de la SACD, scénariste d’animation pour le cinéma et la télévision, George Tzanos a oeuvré aux scénarios de plus de 28 séries, au nombre desquelles les célèbres « Titeuf », « Vic le Viking », « Mon Ami Marsupilami », « Banja », « Boule et Bill ».
 
 
 
 
 
 
 
 


Manuel Schapira

JPEG - 1.4 Mo

Auteur réalisateur impliqué, Manuel Schapira a écrit, produit et/ou réalisé une dizaine de courts métrages. Lauréat Audi Talents Awards en 2010 pour « La Fille de l’Homme », il est nommé aux César 2013 pour « Les Meutes » après avoir notamment obtenu le Prix de la Presse à Paris Courts Devant l’année dernière.
 
 
 


Le jury presse

Marie Sauvion

marie france

JPEG - 306.7 ko

Née à Paris en 1970, Marie Sauvion est rédactrice en chef du magazine féminin “marie france” et membre du “Cercle”, l’émission de critique ciné de Canal+Cinéma.
 
 
 
 
 
 


Brieux Férot

So Film

JPEG - 67.5 ko

Brieux Férot a publié plus de 400 articles pour le groupe So Press, dont principalement les pages "Culture" de SoFoot et Doolittle. Il a aussi écrit pour Libération, Architecture d’Aujourd’hui, Openers… Il développe depuis juin 2012 le mensuel So Film. Il est également producteur pour Tertulia et So Films.
 
 
 
 
 


Juliette Reitzer

Trois Couleurs

JPEG - 64.1 ko

Après des études de lettres et de cinéma, elle occupe le poste de scripte sur de nombreux courts métrages et sur le long métrage "La Vie au ranch" de Sophie Letourneur.
Elle rejoint en 2008 la rédaction du mensuel Trois Couleurs, successivement en qualité de chef de rubrique cinéma et, depuis 2011, de rédactrice en chef adjointe.
 
 
 
 


Guillemette Odicino

Télérama

JPEG - 63.7 ko

Guillemette Odicino, critique et journaliste de cinéma à Télérama depuis treize
ans, a également été Intervenante dans le Grand Journal de Canal + pendant sept ans. Elle a participé aux Affranchis sur France Inter en 2011/2012. Elle est aussi rédactrice en chef des Hors série Télérama Marilyn Monroe et Louis de Funès.
 
 
 
 
 


Benoît Basirico

Cinezik.fr

JPEG - 50.3 ko

Benoît Basirico est un journaliste de cinéma spécialisé dans la musique de film.
Après des études cinématographiques, il écrit à Studio Magazine (2006-2008), puis pour Evène, Trois Couleurs, Trax, Mondomix.
En 2008, il fait partie du comité de sélection des court métrages à la Semaine de la Critique.
Il dirige depuis 2005 le site Cinezik.fr dédié à la musique de films, sujet dont il parle à la radio (France Musique) et lors des rencontres qu’il anime dans les festivals (Aubagne, Angers, Pau, Cannes, Cabourg, Alès...).
 
 
 


Le jury étudiants

Il est composé d’élèves de l’E.N.C. Béssières… Zoé, Kilian, Valentine, Mathilde, Alexiane, Isis.
Encadrés par leurs enseignantes Odile Chenut et Sylvie Dazy, ces lycéens et d’étudiants assisteront à toutes les séances en compétition.

Nous avons demandé au réalisateur Arnaud Sadowski, dont le film « Her name is Crazy » était en compétition officielle l’année dernière, de guider leur découverte tout au long du festival, et bien entendu lors de la délibération. Il aura pour mission d’éclairer leur réflexion, autant pour la lecture critique des films que pour la bonne compréhension des processus de fabrication.

Arnaud SADOWSKI - Réalisateur / Scénariste

JPEG - 720 ko

Arnaud Sadowski vient d’achever la réalisation de « la vie comme elle vient », et travaille actuellement à l’adaptation en long métrage de « Her name is Crazy ».
 
 
 
 
 
 


Le jury enfants

Suite aux séances d’initiation au cinéma dans les écoles, plus de 800 enfants de 8 à 10 ans éliront leur court métrage préféré parmi les films de la sélection concoctée pour eux.
Le Prix du Jury Enfants sera remis lors de la cérémonie de clôture, le dimanche soir.

Merci aux enfants et enseignants des écoles :
Boursault (17ème arr.)
Colonel Moll (17ème arr.)
Jouffroy d’Abbans (17ème arr.)
Lemercier (17ème arr.)
Sainte Marthe (17ème arr.)
Sainte Ursule (17ème arr.)
Saussure (17ème arr.)
Ampère (18ème arr.)
Cugnot (18ème arr.)
Fernand Labori (18ème arr.)
Forest (18ème arr.)
Hermel (18ème arr.)
Jules Ferry (Clichy)


Le jury de la Fabrique en Webséries.

Alain Carrazé
http://www.8artcity.com/
Journaliste, Directeur de 8artcity
Il est le spécialiste français des séries télévisées. Après ses débuts dans Temps X, il partage ses passions pour le cinéma fantastique, les comics et surtout la télévision à travers des émissions comme Fantasy et la cultissime Destination Séries. Il a aussi animé des émissions spéciales comme le Marathon Friends ou les Emmy Awards. Alain a dirigé des magazines tels que E¶sode, Episodik ou encore des numéros Hors-Série de Mad Movies. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Le Prisonnier, Chef d’Oeuvre Télévisionnaire (Grand Prix de la science-fiction française, catégorie « essai », 1990) et récemment la mini-encyclopédie Toutes les Clés : Les Séries Télé aux éditions Hachette. En 2012, il est le co-auteur et co-concepteur de La Nuit Doctor Who sur France4 et il chronique régulièrement sur Europe 1 dans Le Grand Direct des Médias ainsi que dans les magazines Télé 2 Semaines, Mad Movies et sa chronique séries hebdomadaire sur Yahoo !

Stéphan Faudeux
https://twitter.com/avancom
Organisateur de la formation Screen4ALL
Rédacteur en Chef de Mediakwest, Directeur d’Avance Rapide Com.
Expert en technologies audiovisuelles et numériques
Après avoir terminé ses études à l’ ESRA, Stéphan a pris en charge le département de radio et de télévision au Centre Culturel Français en 1988, d’abord à Madagascar, puis sur l’île Maurice. Il a été rédacteur en chef de Sonovision, orateur principal et animateur de +200 conférences, Président du Club de HD ( organisation à but non lucratif afin de promouvoir la haute définition, Ultra Haute Définition et des nouveaux médias ). Aujourd’hui, il édite Mediakwest, un site Web et un magazine imprimé consacré au cinéma, à la télévision, de la communication dans un monde connecté.
Il est également le créateur de Dimension 3 expo

Jérémy Bonheure
Scénariste et Président de Séquences7
Après des études de lettre, un master d’histoire, et un master de cinéma, Jérémy a créé un collectif au sein duquel il a réalisé de nombreux courts-métrage. Il s’est alors installé à Paris pour devenir scénariste. Il préside aujourd’hui Séquences7, une association de scénaristes émergents et professionnels, tout en continuant à écrire.

Thierry Gary
http://www.thierrygary.com/
Comédien, Réalisateur.
Programmateur du festival PCD.
Formé au théâtre, à la danse et au chant, c’est en 1987 qu’il fait ses premiers pas "officiels" sur les planches. Il a depuis joué dans une trentaine de spectacles, en France et à l’étranger, aussi bien les auteurs classiques que contemporains.
Il obtient ses premiers rôles au cinéma ou la télévision au milieu des années 90 ("Homme femme : mode d’emploi", série "Highlander", "Quai N°1", "Le boulet ", "Engrenages", "L’amour dure trois ans"...)
Durant ces dix dernières années, il se confronte également à la réalisation de courts-métrages qu’il écrit, de clips, de docu-fictions et à la mise en scène d’auteurs contemporains qu’il affectionne. Il vient d’achever l’écriture de son premier long métrage.

Olivier Seconda
Rédacteur en chef des portails d’Orange, Voila.fr
Après des études d’histoire, Olivier a travaillé notamment comme journaliste à France 2, France 3, Canal Plus, La Cinquième, M6, RMC ; Radio France. Puis il rejoint le groupe France Télécom pour intégrer son service de communication au moment où les internautes commençaient à surfer en haut-débit. Avec le développement de l’offre de contenus, il est devenu rédacteur en chef des portails.

Caroline Decroix
Membre de l’organisation des Cross Videos Days
Après des études en relations internationales et des expériences sur les plateaux de tournage, Caroline Decroix passe 9 ans à l’INA. D’assistante de production, elle passe à la direction de l’enseignement, la recherche et la formation pour participer à la création d’Ina SUP, l’école de cinéma, télévision et web de l’Ina. Caroline coordonne les enseignements de plusieurs masters et assure également l’accompagnement des projets des étudiants. En 2012, Caroline est nommée chef de projets événementiel, en charge du Club Ina EXPERT, le rendez-vous des professionnels de l’audiovisuel et des nouveaux médias. En novembre 2013, Caroline rejoint l’équipe de l’agence Mobilevent, au poste de responsable de la communication. Depuis 2010, Caroline s’occupe de l’organisation et de la communication des Journées des Jeunes Producteurs Indépendants à Aubervilliers. Elle gère aussi la communication de la FJPI – la Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants, association professionnelle crée en 2012. Caroline est titulaire d’un Master 2 en Droit, économie et gestion de l’audiovisuel (Master D2A de la Sorbonne).

Alix Sambroni
Chargée des Acquisitions Multimédias M6 WEB





Tout le Festival 2013


La compétition :
    Les films     L'écriture
Cartes blanches :
Evénements :
Rencontres :