L’atelier


Cet événement est réservé aux huit projets de web-séries, sélectionnés après notre appel à projets.

Aidés par Elie-G. Abécéra & Antoine Cupial, tous les deux scénaristes, producteurs et formateurs, les créateurs ont trois jours pour disséquer leur projet, l’améliorer, entrevoir des pistes de réécriture, envisager une stratégie web, les modes de financement et de production. Plusieurs intervenants viendront enrichir ces échanges de leur expérience : liberté de ton sur le web, préparation du tournage, financement participatif... Le plein d’outils et d’idées pour un sérieux coup de pouce aux projets présentés. De plus, les auteurs se prépareront à l’art délicat du pitch pour la séance où ils présenteront leurs projets au public et au jury de la Fabrique.

Les projets

B@rb@r@ 2.0

DE JEAN-MARC PEYREFITTE ET FAUSTINE TOURNAN
Barbara lance des bouteilles dans l’océan numérique depuis son appartement qu’elle ne quitte presque jamais.

Game Over

DE CLAIRE FRANCE
Sur internet on trouve la réponse à ses questions sur à peu près tout et n’importe quoi. Et c’est vraiment n’importe quoi !

Municipale

D’ARNAUD CALATAYUD SUR UNE IDÉE DE NICOLAS LISICKI
A Bourg-en-Josas, le principal opposant au maire réunit l’équipe censée lui permettre deRetour ligne automatique
remporter les élections.

Pourquoi certains s’enlacent

DE RACHEL HIPSZMAN ET TAÏEB MOKNI
La rencontre du point de vue de chacun des protagonistes : un concert de discordances alliant humour et nihilisme.

Remake

DE SANTIAGO ALEJOS, SÉBASTIEN CHAMAILLARD ET JEREMY GUETTA
Elliot, geek cinéphile, doit cohabiter chaque jour avec un héros de cinéma qui vient perturber sa vie.

Samir

DE CLÉMENT VALLOS
A 12 ans, Samir souhaite devenir un dealer craint et respecté pour pouvoir s’acheter une console de jeu.

Sexe faible

DE GILLES MARTINEZ
A travers leurs portraits croisés et au cours d’une journée décisive pour elles, 8 femmes s’interrogent sur leurs parcours.

Weppes TV

DE MARC BIGAND
Robert, un fringant retraité du nord de la France, décide de créer tout seul une web TV dans son garage.

#jadopteunpiment


UNE M1NUTE POUR LA CULTURE !

Dans le contexte actuel, véritablement alarmant, de raréfaction des financements publics et privés pour les associations ou les entreprises culturelles indépendantes, adopter un piment aujourd'hui,
c'est soutenir le festival, et agir pour défendre :


★ Un espace de visibilité essentiel pour le court métrage dans la capitale
★ La présence, la pluralité et la diversité du jeune cinéma international à Paris
★ Un regard exigeant, bienveillant et pragmatique au service des auteurs
★ Un travail de fond sur la découverte de tous les jeunes talents de cinéma
★ Un espace de veille créatif sur la constante évolution de tous les formats courts
★ Le dévouement, la passion et le professionnalisme d'une équipe chaleureuse

Comment adopter un piment ?
En adhérant et/ou en faisant un don
à l'Association Courts Devant


j'adopte un piment


La Compétition