Le jury presse


Marie Sauvion

marie france

JPEG - 306.7 ko

Née à Paris en 1970, Marie Sauvion est rédactrice en chef du magazine féminin “marie france” et membre du “Cercle”, l’émission de critique ciné de Canal+Cinéma.
 
 
 
 
 
 


Brieux Férot

So Film

JPEG - 67.5 ko

Brieux Férot a publié plus de 400 articles pour le groupe So Press, dont principalement les pages "Culture" de SoFoot et Doolittle. Il a aussi écrit pour Libération, Architecture d’Aujourd’hui, Openers… Il développe depuis juin 2012 le mensuel So Film. Il est également producteur pour Tertulia et So Films.
 
 
 
 
 


Juliette Reitzer

Trois Couleurs

JPEG - 64.1 ko

Après des études de lettres et de cinéma, elle occupe le poste de scripte sur de nombreux courts métrages et sur le long métrage "La Vie au ranch" de Sophie Letourneur.
Elle rejoint en 2008 la rédaction du mensuel Trois Couleurs, successivement en qualité de chef de rubrique cinéma et, depuis 2011, de rédactrice en chef adjointe.
 
 
 
 


Guillemette Odicino

Télérama

JPEG - 63.7 ko

Guillemette Odicino, critique et journaliste de cinéma à Télérama depuis treize
ans, a également été Intervenante dans le Grand Journal de Canal + pendant sept ans. Elle a participé aux Affranchis sur France Inter en 2011/2012. Elle est aussi rédactrice en chef des Hors série Télérama Marilyn Monroe et Louis de Funès.
 
 
 
 
 


Benoît Basirico

Cinezik.fr

JPEG - 50.3 ko

Benoît Basirico est un journaliste de cinéma spécialisé dans la musique de film.
Après des études cinématographiques, il écrit à Studio Magazine (2006-2008), puis pour Evène, Trois Couleurs, Trax, Mondomix.
En 2008, il fait partie du comité de sélection des court métrages à la Semaine de la Critique.
Il dirige depuis 2005 le site Cinezik.fr dédié à la musique de films, sujet dont il parle à la radio (France Musique) et lors des rencontres qu’il anime dans les festivals (Aubagne, Angers, Pau, Cannes, Cabourg, Alès...).
 
 
 

#jadopteunpiment


UNE M1NUTE POUR LA CULTURE !

Dans le contexte actuel, véritablement alarmant, de raréfaction des financements publics et privés pour les associations ou les entreprises culturelles indépendantes, adopter un piment aujourd'hui,
c'est soutenir le festival, et agir pour défendre :


★ Un espace de visibilité essentiel pour le court métrage dans la capitale
★ La présence, la pluralité et la diversité du jeune cinéma international à Paris
★ Un regard exigeant, bienveillant et pragmatique au service des auteurs
★ Un travail de fond sur la découverte de tous les jeunes talents de cinéma
★ Un espace de veille créatif sur la constante évolution de tous les formats courts
★ Le dévouement, la passion et le professionnalisme d'une équipe chaleureuse

Comment adopter un piment ?
En adhérant et/ou en faisant un don
à l'Association Courts Devant


j'adopte un piment


La Compétition