Marché aux producteurs


Speed Meeting, venez trouver votre 1er producteur

En festival, quand un jeune réalisateur entre en contact avec un réalisateur primé, une question revient souvent : « Comment as-tu fait pour trouver ton producteur ? »

La Fédération des Jeunes Producteurs Indépendants (FJPI) est née d’une volonté d’ouvrir plus facilement les métiers de la production aux nouveaux entrants dans une démarche de professionnalisation.

Comment faire, quand on n’a pas un réseau en place ? Quand on n’est pas fils de… ? Quand on vient de banlieue ? Quand on n’a pas les codes ? C’est dans cet esprit que se tient depuis 2010, à l’initiative de Laurence Lascary, la Journée des Jeunes Producteurs Indépendants qui met en face, en contact direct pendant 2 jours, des décideurs de télévision, cinéma et web, et des jeunes producteurs.

Mais s’il est difficile à un jeune producteur sans références nombreuses, sans réseau, de « toucher » les acheteurs, il en est parfois de même pour les auteurs et les réalisateurs.
Dix producteurs issus de dix sociétés de production seront là pendant 2h pour rencontrer les talents en quête d’une production. Centrés sur des présentations de projets de courts métrages, les échanges ont aussi pour vocation de créer une présentation en miroir, de prendre contact pour espérer créer des paires gagnantes.

La rencontre vise des projets de courts métrages.

Liste des producteurs présents :
- Valéry du Peloux, Artisans du Film (FJPI)
- Jérémy TREQUESSER, Nouveau Cri (FJPI)
- Claude DAUGUET, Olala Productions (FJPI)
- Qéhie JASARI, cocktail production (FJPI)
- Sévrine GUIMS, Trirème Films (FJPI)
- Sébastien Haguenauer, 10:15 Productions
- Boris MENDZA, Full DAWA productions,
- Marie DUBAS, Les film d’Antoine,
- Jennifer Sabbah, Boa Films
- Annabelle BOUZOM, les films de l’autre cougar

#jadopteunpiment


UNE M1NUTE POUR LA CULTURE !

Dans le contexte actuel, véritablement alarmant, de raréfaction des financements publics et privés pour les associations ou les entreprises culturelles indépendantes, adopter un piment aujourd'hui,
c'est soutenir le festival, et agir pour défendre :


★ Un espace de visibilité essentiel pour le court métrage dans la capitale
★ La présence, la pluralité et la diversité du jeune cinéma international à Paris
★ Un regard exigeant, bienveillant et pragmatique au service des auteurs
★ Un travail de fond sur la découverte de tous les jeunes talents de cinéma
★ Un espace de veille créatif sur la constante évolution de tous les formats courts
★ Le dévouement, la passion et le professionnalisme d'une équipe chaleureuse

Comment adopter un piment ?
En adhérant et/ou en faisant un don
à l'Association Courts Devant


j'adopte un piment


La Compétition