Projet : L’eau douce


SAULIAC

Court métrage
Edouard Giraudo – France – 2013 – 18’30

JPEG - 1004.9 ko

Grâce aux avancées techniques de la photographie, Sauliac, inventeur passionné, découvre en 1890 la caméra. Sans argent et suscitant des menaces face à un outil nouveau, Sauliac est sur le point d’abandonner le projet. Encouragé par sa femme et par l’aide financière du Comte, Sauliac nous racontera son histoire grâce à cette nouvelle invention.

In 1890, the inventor Sauliac discovers a device that will later be called the video camera. Since he has no money to finance his project and since such a new, threatening tool seems to be causing a stir, he is about to give up on his idea. But thanks to his wife’s encouragement and the Count’s financial support, Sauliac will be able to make his dream come true and tell us his story, through the use of this new invention.

 
 

L’EAU DOUCE

Projet de long métrage :

Lampedusa, connue par sa beauté et la gentillesse de sa population, semble être la terre promise pour des milliers d’immigrés. À 22 ans, la vie de Smadi voit sa vie basculer lorsqu’il choisit de prendre son destin en main et de ne pas suivre le chemin habituel des immigrés.
C’est avant tout dans l’échange et le partage qu’il va puiser pour se faire accepter de ces familles et pouvoir obtenir la confiance des habitants de cette île. Smadi ne pense qu’à une chose : le bonheur d’être libre, et la liberté d’être heureux.

Lampedusa is popular for its ideal location, its beauty and the kindness of its welcoming population. But more recently, it has become a promised land for the thousands of migrants trying to escape. When Smadi, 22, takes charge of his own destiny, he decides not to take the traditional path of migrants. In order to become accepted and gain the population’s trust, he choses to exchange and share with them. Smadi has only one thing in mind, the happiness of being free, and the freedom of being happy.

État d’avancement du projet :

J’ai écrit ce film il y a un an et, hélas, il est chaque jour de plus en plus d’actualité.
Bien sûr les extérieurs du film seront tournés sur les côtes de la petite île de Lampedusa et dans l’éventualité d’une coproduction franco-italienne, les intérieurs pourront être tournés en France.
C’est pourquoi très prochainement j’irai en repérage sur les différents lieux pour trouver les décors du film. Italien d’origine, je souhaite vraiment réaliser ce film qui me tient à coeur.

#jadopteunpiment


UNE M1NUTE POUR LA CULTURE !

Dans le contexte actuel, véritablement alarmant, de raréfaction des financements publics et privés pour les associations ou les entreprises culturelles indépendantes, adopter un piment aujourd'hui,
c'est soutenir le festival, et agir pour défendre :


★ Un espace de visibilité essentiel pour le court métrage dans la capitale
★ La présence, la pluralité et la diversité du jeune cinéma international à Paris
★ Un regard exigeant, bienveillant et pragmatique au service des auteurs
★ Un travail de fond sur la découverte de tous les jeunes talents de cinéma
★ Un espace de veille créatif sur la constante évolution de tous les formats courts
★ Le dévouement, la passion et le professionnalisme d'une équipe chaleureuse

Comment adopter un piment ?
En adhérant et/ou en faisant un don
à l'Association Courts Devant


j'adopte un piment


La Compétition