RÉMI BERNARD


JPEG - 1.6 Mo

Qui a besoin du court métrage ?

Dans la liste des besoins fondamentaux de l’humanité, de ceux dont personne ne conteste la légitimité, le cinéma de court métrage arrive probablement assez loin dans le palmarès.

Pourtant !... Regarder, ressentir, observer le monde, se mettre à la place de l’autre et imaginer tous les points de vue de tous les humains. Dire le monde comme il est, l’enchanter, le caresser, le bousculer, le hurler, le pousser dans ses retranchements… L’essence même de tout regard. Une société qui ne célèbre pas sa manière d’être au monde est vouée à l’errance ; c’est toujours à travers le récit qu’on apprend de ses erreurs.

De cette solide intuition au plus profond de l’inconscient vient peut-être la force de se lever un beau matin et de dire : je veux filmer, je dois filmer, viens avec moi, je vais filmer… et le faire !

Encourager ces premiers pas, mettre en lumière ces premières oeuvres, leur bâtir de vibrants espaces éphémères, accompagner leurs auteurs dans les broussailles des débuts de carrière et de l’entrée « en cinéma »…

Voilà, encore et toujours l’ambition de Paris Courts Devant. Courts métrages, scénarios, musiques, séries, films en réalité virtuelle, comédiens, projets en cours de toutes sortes… c’est toujours ce regard, cette énergie et le récit qu’en tirent les auteurs qui en seront l’essence.

C’est ça, toutes ces étincelles venues du monde entier, à Paris et dans toute l’Ile-de-France, que, dans ce magnifique temple du savoir qu’est la BnF, toute l’équipe de Paris Courts Devant s’obstine à faire vivre, coûte que coûte, cette année encore !

Belles découvertes, et bon festival !...

Rémi Bernard, Délégué Général Paris Courts Devant

Festival 2020


La Bande Annonce de la 15ème édition



Making of Bande Annonce